Domaine Albert Boxler Riesling Sommerberg Grand Cru – Alsace

Domaine Albert Boxler – Riesling Grand Cru Sommerberg cuvée E – 2015 – Alsace

 Albert Boxler Albert Boxler IMG_6820

L’accord musical choisi du même millésime vient souligner la beauté du vin en correspondant  avec les trois paramètres invariables communs définis dans les deux univers suivant le concept Wine4Melomanes : la sensualité, la vivacité et la mélodie. Ces paramètres résultent de l’équation bio dynamique de la géologie du terroir, du climat et des cépages s’y cultivant, du savoir-faire du vigneron pour révéler l’alchimie des arômes et des saveurs justement combinés. 

Ce grand Riesling d’exception issu d’une parcelle exposée au Nord du domaine nous délivre un nectar hors norme. Le flacon typique de l’appellation au design longiligne et à la gravure percutante, nommant l’artiste vigneron, évoque un dynamisme singulier pour la lignée de ces grands crus.

Après une mise en carafe prolongée dû au millésime, le calice de jouvence sublime une complexité fantastique des fragrances, combinant les éléments extrêmes tels que la parfaite minéralité hydrocarbure du terroir granitique. Cette dernière s’allie au summum avec la fraîcheur vivace florale et fruitée (agrumes et fruits jaunes à noyaux bien mûrs), où la richesse du délice bachique de grande sensualité glisse sa pureté vers l’appétence.  

La dégustation grâcieuse et ardente se reflète harmonieusement dans la jouissance des flaveurs séduisantes et complètes. La beauté texturée de ce vin dont l’équilibre  « sucré-salé » atomise nos papilles, confère pour ce millésime, une des plus grandes symphonies Riesling de son appellation.

Ma proposition musicale choisie en accord:

Harold Malbern « Afro blue » 2015

 

La ré-interprétation du titre emblématique Afro blue par le pianiste illustre accompagné de ses musiciens jazz, développe une vivacité mélodieuse incroyable, nous propulsant avec écho dans celle du Riesling, dont la sensualité mixte aromatique apostrophe sa magie gustative.   

Dégusté en Décembre 2017

Article lu 612 fois

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *